Rechercher
  • Almansour

Interview Let's Talk Show | Mon parcours de salarié à entrepreneur | Pourquoi Entrepreneur Mindset



Interview Let's Talk Show


Bonjour, je suis Tatiana de l’équipe Let’s Talk. Bienvenue sur notre chaîne. Aujourd’hui, nous allons accueillir un entrepreneur qui a su se frayer un chemin dans le monde de l’entreprenariat actuel.


Je m’appelle Almansour DIALLO et j’ai créé une entreprise qui s’appelle Naveco depuis 6 ans. Naveco en fait met en relation des chauffeurs professionnels avec des entreprises. On développe des algorithmes, des outils qui permettent aux entreprises de réserver des chauffeurs à l’avance entre 1 h et 1 an à l’avance pour les collaborateurs, pour les clients d’une entreprise. On est présents dans toute la France et également dans quelques villes d’Europe. J’ai créé Naveco en fait après avoir travaillé pendant 6 ans à la banque, à la Société Générale pour ceux qui connaissent, à Paris. 

Je l’ai créé avec mon associé, que j’ai également rencontré à la Société Générale. En fait, moi j’ai toujours voulu être entrepreneur depuis que je suis jeune, j’ai vécu pendant 6 ans au Niger, mon pays d’origine quand j’étais au collège et en fait, quand je voyais les hommes d’affaires, les commerçants qui allaient à l’étrangers pour pouvoir acheter des produits et qui revenaient les vendre au Niger, je me disais « c’est ça que je veux faire. C’est vraiment ça qui m’intéresse ». Et donc du coup, quand on me demandait « quel métier est-ce que tu veux faire plus tard ? », moi, je disais « je ne veux pas faire de métier, j’ai envie de créer justement ma propre entreprise et avoir mon propre métier ». 


Donc c’est ce que je voulais toujours faire et malheureusement, je n’ai pas eu l’opportunité, je n’ai pas trouvé la bonne idée pour pouvoir entrepreneur à l’époque et une fois que j’ai fini mes études en finances, j’ai eu une proposition de poste très rapidement, donc je me suis dit que c’était une bonne opportunité d’aller travailler, surtout à la banque en fait pour pouvoir côtoyer d’autres entrepreneurs, apprendre beaucoup de choses, apprendre un peu les ficelles du métier et prendre de l’expérience et également pour mettre de l’argent de côté parce que quand on démarre, on a quand même besoin d’investissement donc je me suis dit que c’était peut-être intéressant et de continuer justement. J’ai gardé toujours dans un coin de ma tête le fait que je voulais être entrepreneur et continuer de réfléchir à des idées. Donc avec mon associé, on pensait un peu pareil, donc quand on a eu l’opportunité de créer Naveco, j’ai quitté Paris, j’ai démissionné de la banque pour pouvoir revenir vivre chez ma mère à Lyon, ce qui m’a permis, en vivant chez ma mère justement d’économiser un maximum de dépenses et faire grandir l’entreprise. Donc on a fait grandir l’entreprise et aujourd’hui du coup, on est parti de Lyon, où on a commencé avec 2 véhicules où on est maintenant plus de 1.000 chauffeurs du coup dans toute l’Europe.

Donc Entrepreneur Mindset en fait, c’est une plateforme qui met en relation du coup des entrepreneurs et qui leur permet de trouver de la motivation, de trouver des réponses à leurs questions. Donc moi, ma motivation pour Entrepreneur Mindset, c’est que j’adore voir les autres grandir. Il y a une citation américaine qui dit « We rise by lifting others », ce qui veut dire qu’on s’élève en fait en élevant les autres et je pense que c’est ce qui me définit assez bien parce que j’aime vraiment voir les entreprises se créer et surtout en fait avec mon parcours entrepreneur, je me suis rendu compte de toutes les difficultés qu’il y avait quand on veut créer une entreprise, quand on veut lancer un business. Que ce soit dans les financements, que ce soit pour toutes les problématiques en fait où on n’a pas forcément de réponses à nos questions, surtout quand on est un homme noir, par rapport aux financements, etc. et je me suis dit que je pouvais moi, apporter mon expérience à d’autres qui voulaient se lancer et pouvoir motiver surtout les gens à passer le pas parce que quand j’échange avec mes proches, il y en a beaucoup qui ont des excuses pour ne pas se lancer. Ils ont de beaux projets, ils ont les compétences pour pouvoir se lancer, mais ils vont toujours dire « oui, je n’ai pas les moyens. Je n’ai pas le temps, j’ai les enfants, etc. ». Donc Entrepreneur Mindset, ça se compote de 3 branches. Donc il y a la branche du site Internet qui permet en fait à tous les entrepreneurs qui ont une histoire inspirante à partager de venir sur le site et de la partager. Il y a la chaîne YouTube donc Entrepreneur Mindset TV où je fais des vidéos en accueillant également les entrepreneurs avec des vidéos inspirantes. Où tu vas également retrouver de la motivation, du développement personnel et pleins d’informations pour tous ceux qui veulent se lancer. Et la 3e branche, c’est une société d’investissement qui a pour vocation de prendre des petites participations dans des entreprises très ciblées pour pouvoir les aider à les démarrer, car comme je disais précédemment, je sais à quel point trouver un financement, quand on démarre avec une bonne idée et qu’on est déjà en place est difficile donc du coup, voilà.


Actuellement, il y a un mot qui est sur toutes les bouches. Un mot qui crée de la psychose. Un mot qui semble peser sur l’atmosphère. Ce n’est autre que celui de Coronavirus. Dites-moi comment vous, vous gérez cette crise au sein de votre entreprise.


Donc, déjà, c’est en restant à la maison, en suivant les préconisations, on est tous confinés. Là, on est dans mon bureau. Donc voilà. Également, j’ai justement fait une vidéo dessus il y a quelques jours de ça où je donnais les 8 choses à faire pendant qu’on est confiné. Moi, je gère en me disant que le fait d’être confiné est un mal pour un bien, ça nous permet justement d’avoir le temps de travailler sur notre entreprise et de pouvoir développer notre business et si on ne s’est pas encore avancé, je pense que c’est un moment qui est opportun pour pouvoir le faire et je pense que quand on est entrepreneur également, il faut penser toujours de manière optimiste et je me dis qu’on va en sortir plus fort en fait. C’est une épreuve qui va nous permettre de se développer. Je prends l’exemple de Naveco par exemple. Ça nous a permis de détecter des dépenses qu’on faisait qui étaient inutiles. De pouvoir nous restructurer pour pouvoir être encore plus souple et plus fort quand on va sortir de la crise justement. Donc il faut toujours garder en tête qu’une crise sanitaire permet de pouvoir reconstruire.


Nous sommes admiratifs de votre parcours. Cependant, nous aurions une petite question. En ce qui concerne les petites structures, quels conseils que vous leur donneriez en tant de crises comme celle-ci ?


Mes conseils pour les petites structures. J’en aurai donc 2. Le premier conseil, mais ça, c’est parce que, justement, depuis Entrepreneur Mindset, j’ai beaucoup d’entrepreneur qui viennent me voir en me disant « comment tu as réussi déjà à avoir une telle communauté en un peu moins de 2 mois maintenant depuis le lancement de la plateforme ? ». C’est en fait de se promouvoir. Il ne faut pas hésiter à aller se mettre en avant quand on démarre, d’aller voir les gens, taper les portes pour pouvoir dire « voilà mon produit, test le, j’ai besoin de soutien, n’hésites pas à me faire des retours ». Il faut vraiment y aller, il ne faut pas avoir peur. J’ai fait une vidéo justement sur la peur d’entrepreneur et la peur du regard des autres. Il ne faut pas avoir peur en fait, il faut aller voir les autres. Il faut communiquer au maximum de manière gratuite déjà parce qu’il y a les réseaux sociaux aujourd’hui qui nous permettent de le faire. Avec les proches et tout et après ne pas hésiter à aller au charbon directement et puis développer son entreprise. Ça, c’est le premier conseil. Le 2e conseil que je pourrai donner aux entreprises, c’est aux jeunes entreprises, c’est la détermination. Je parlais de ça précédemment en fait, je disais que dans toute vie d’entrepreneur, il y a des hauts et des bas et c’est la détermination qui va faire qu’on va réussir à sortir des bas. Et quand on sort des bas généralement le succès est juste après donc il faut être déterminé et savoir justement ce qu’on veut. Il faut aller chercher ses rêves, il faut toujours garder en tête ce pourquoi, on a démarré et garder cette détermination. Ce serait mes 2 conseils. Merci beaucoup Tatiana de m’avoir accueilli pour cette interview et à très bientôt. J’espère qu’on va pouvoir échanger rapidement après la crise du Coronavirus pendant l’événement du coup avec tout le monde, merci.


Nous avons été ravis de vous accueillir sur notre chaîne Let’s Talk. En attendant de vous recevoir sur notre prochain séminaire sur Lausanne, toute l’équipe Lets’ Talk vous souhaite le meilleur dans toutes vos entreprises futures.

11 vues
logo transparent.png
Libérez l'Entrepreneur en vous
Je m'abonne à la newsletter #LionMode

©2020 Entrepreneur Mindset. Tous droits réservés