Rechercher

Devenir entrepreneur social: de quoi on parle?



Aujourd’hui, les préoccupations environnementales et sociétales prennent de plus en plus de place dans l’économie. Si le fait que la planète aille mal est directement causé par l’économie humaine, il n’est pas obligatoire qu’en ayant une entreprise, on soit en totale opposition aux principes environnementaux. Tu souhaites devenir entrepreneur et tu t’intéresses à l’environnement ou aux causes sociales ? Pourquoi ne pas t’axer sur entrepreneuriat social ?


Qu’est-ce que l’entrepreneuriat social ?


Cette notion a fait son apparition Aux Etats-Unis dans les années 1990 d’une initiative de Bill Drayton, un économiste américain qui a lancé son premier réseau de d’entrepreneurs sociaux. Si les définitions diffèrent, l’entrepreneuriat social reste au service de l’intérêt général. Le profit n’est plus la priorité et les dividendes ne sont qu’un moyen de réaliser des objectifs à vocation sociale, sociétale et environnementale.

On peut le rapprocher des principes de l’Economie Sociale et Solidaire dont les acteurs principaux sont les entrepreneurs sociaux.


Quels sont les piliers ?


Il y a 4 principes fondamentaux d’une entreprise sociale :

- Un projet économique viable : l’entreprise sociale se veut indépendante des subventions et autres aides. Il convient donc qu’elle produise des emplois et des richesses afin de survivre.

- Une finalité sociale et/ou environnementale : la finalité est de répondre à un besoin social. Cela peut prendre différentes formes : une politique salariale intégrante, des méthodes de production éthiques ou des clients sensibles (public non solvable par exemple).

- Une lucrativité limitée : Même si l’entreprise sociale doit être rentable pour exister, sa lucrativité est limitée et réinvestie dans un projet à finalité sociale ou environnementale.

- Une gouvernance participative : La finalité n’est pas le profit et la gouvernance regroupe tous les parties prenantes (salariés, financeurs, bénéficiaires…)

Quelques initiatives ?


Pour y voir un peu plus clair, voici quelques initiatives :

- Kodiko : Un projet d’insertion pour les réfugiés. Cette association met à disposition des réfugiés des clés pour s’insérer plus facilement dans la vie professionnelle.

- E-Cover : A seulement 20 ans, le fondateur de cette entreprise a eu l’idée de recycler les pneus usagés au Sénégal. Il a l’idée d’hacher les pneus et ainsi d’obtenir une matière utilisable pour les aires de jeux, la conception de terrasses ou encore les semelles de chaussures.

- Gawad Kalinka : Aux Philippines, comme dans de nombreux pays en développement, les pouvoirs publics ne parviennent pas à agir contre les inégalités sociales et la pauvreté. C’est tout l’intérêt des entrepreneurs sociaux comme c’est le cas ici. Tony Meloto a ainsi décidé de créer une entreprise afin de lutter contre la pauvreté. Il met en lien des travailleurs et entrepreneurs et ils construisent ensemble des projets d’intérêt commun. Comme par exemple un jardin universitaire ou des constructions d’habitat…

- Amaz : Un projet de chaussures en faveur de l’éducation des jeunes filles au Maroc. Fadela, la fondatrice a décidé de créer sa marque de chaussures fabriquées selon les traditions de l’artisanat marocain afin de promouvoir le savoir faire de son pays. Elle décide également de s’associer à l’ONG « Education for All » afin de permettre à des jeunes filles de suivre un cursus scolaire.

Ces initiatives se veulent inspirantes et montrent que l’économie basée sur le profit n’est pas la seule possible. Dans un monde rempli d’inégalités, il est possible de faire la différence simplement en voulant aider. Nous avons d’ailleurs vu que les pays en développement regroupaient un nombre important d’initiatives. Les pouvoirs publics ne parvenant pas à régler les inégalités, ces initiatives changent le paysage. Alors toi aussi si tu as des idées et une envie d’aider les moins chanceux, lance-toi !

-


0 vue
logo transparent.png
Libérez l'Entrepreneur en vous
Je m'abonne à la newsletter #LionMode

©2020 Entrepreneur Mindset. Tous droits réservés