Rechercher
  • Almansour

Comment faire avec le CORONAVIRUS | Voir une OPPORTUNITÉ dans les epreuves

Pour regarder la vidéo sur YouTube : https://youtu.be/6VchPRuSVuw

Salut la Team Mindset. Aujourd'hui comme tu l'as compris, on va parler du sujet numéro uno, numéro un, number one de partout dans le monde qui est le Coronavirus, COVID-19. Qu'importe là où tu vis, si tu allumes la télé, dans tous les journaux, on parle que de ça. Ça nous affecte littéralement tous parce que là, avant-hier, le Président en France a décrété un état d'urgence, on est invité à ne pas forcément sortir.


Je tenais à dire que je pense qu'il ne faut pas céder à la panique bien sûr parce que la panique déjà ce n'est jamais bon, en tous les cas, dans n'importe quelle situation et en fait, ça crée un cercle vicieux. Je vais prendre l'exemple des magasins, on voit de partout des gens qui se battent pour un rouleau de papier toilette ou pour un paquet de pâte. Et en fait, c'est comme en bourse, c'est la loi du marché, c'est que plus il y a de la demande, plus la valeur d'un produit augmente. Et forcément nous, quand on va voir que les rayons se vident et que les gens se battent pour un paquet de pâte ou un rouleau de papier toilette, on va avoir tendance à se dire : "tiens, ça a de la valeur ce truc-là, peut-être il va falloir aller en prendre un maximum et elle est rationnée." Et forcément, on va aller vider à notre tour le rayon et ça va s'aggraver ainsi de suite.


Le deuxième truc, c'est plutôt côté entrepreneurial parce que je sais qu'il y a énormément d'entreprises qui subissent l'effet du Coronavirus avec la baisse des réservations, l'annulation de tous les événements, les festivals etc. Il y a des entreprises qui font faillite, il y a des baisses de chiffre d'affaires dans tous les sens.

Je tenais à partager une expérience personnelle par rapport à ça, c'est que nous bien sûr comme toute entreprise, on avait connu des épisodes très compliqués dans l'histoire de NAVECO. Une fois, on est passé très proche de la fin d'activités. Le bon côté d'une période de crise pour moi, c'est que c'est le moment où il faut s'asseoir et puis réfléchir à comment est-ce qu'on fonctionne ? Votre business modèle. Est-ce qu'on a mis en place tout ce qu'il faut pour pouvoir optimiser la façon dont on fonctionne dans une entreprise ? Nous, cet épisode-là nous avait permis de rationaliser au maximum de charges et d'optimiser tout notre potentiel.

Je m'explique, on s'est rendu compte qu'on dépensait de l'argent dans beaucoup de choses qui ne servaient à rien et qu'on pouvait économiser là-dessus. Donc ça nous a permis d'être plus efficace sur certains points et on s'est rendu compte également qu'on n'exploitait pas tout notre potentiel au maximum et qu'on avait plein d'autres moyens de faire rentrer de l'argent. Et en fait, si on n'avait pas connu cette situation de crise-là, on ne s'en serait jamais rendu compte et actuellement, justement le Coronavirus, ça met beaucoup d'entreprises face à une situation qui n'était pas du tout prévue bien sûr pour beaucoup d'entre nous. Je pense que c'est le moment de réfléchir à comment est-ce qu'on fonctionne ?


La deuxième bonne nouvelle parce qu'il y en a quand même, c'est que les émissions de gaz à effet de serre ont chuté de manière drastique depuis le début de la crise. Donc oui, il y a une pandémie mondiale effectivement, ce n'est pas du tout quelque chose d'agréable à entendre, mais ça permet à la planète de souffler aussi également un peu.


Ce qu'il faut savoir aussi parce que je ne suis pas médecin, mais c'est quand même bien d'avoir l'information, c'est que 80% des cas de Coronavirus sont : pas bénins, mais presque en fait c'est-à-dire qu'ils permettent qu'il n'y a pas de danger plus élevé qu'un rhume dans 80% des cas. C'est des chiffres du monde.


Paul Benkimoun : "Bonjour, je m'appelle Paul Benkimoun, je suis médecin et journaliste au "Monde" spécialisé sur les questions de santé."

À quel point la maladie est-elle virulente ?


Paul Benkimoun : "Dans la très grande majorité des cas, 80% des cas c'est un... pas plus grave qu'un rhume, un gros rhume. Dans les autres cas, oui, il y a des des issues plus difficiles voire des décès, simplement c'est souvent dans la majeure partie des cas quand une maladie préexistait, une maladie du type maladie cardio-vasculaire, un diabète par exemple et qu'il y a une aggravation et de l'inflammation que provoque l'infection virale va entraîner des dommages sur le corps. Mais on n'a pas la notion que des gens aient gardé des séquelles à distance de l'infection pour l'instant."


Donc ça, il faut le savoir également. Donc c'est très important parce qu'on a l'impression qu'on va tous en mourir, que si jamais on le choppe, c'est fini, on est K.O. alors que ce n'est pas le cas. Donc ça, il faut le savoir, il faut le bien le garder en tête et les personnes qui sont vraiment à risque c'est les personnes de plus de 60 ans et c'est elles qu'il faut essayer de protéger au maximum. Donc, voilà. Je tenais à partager ce message de positivité.

En attendant moi, je vais faire un peu de sport parce qu'il paraît que c'est bon pour la santé et que ça protège contre le Coronavirus. Donc, protège-toi bien, suis toutes les indications qui ont été données par les différentes autorités et prends soin de toi et reste positif parce qu'on a déjà surmonté des crises bien plus graves que celle-ci. Et à bientôt pour une nouvelle vidéo. Ciao.

1 vue
logo transparent.png
Libérez l'Entrepreneur en vous
Je m'abonne à la newsletter #LionMode

©2020 Entrepreneur Mindset. Tous droits réservés